Partir seule en voyage ? Jamais !

Si l’on vous proposait de partir en voyage seule, le feriez-vous ? C’est la question que je me suis longuement posée avant d’oser m’envoler. Un voyage en solitaire peut être intimidant, alors voici mes conseils pour en profiter pleinement.

1 | Voyager seule, mon expérience

J’ai toujours été admirative de ces personnes qui partent en voyage en solitaire sans se poser de questions. Qui sont capables de prendre leur sac à dos et de partir du jour au lendemain, qui sont douées en orientation et qui sont capables de se repérer dans n’importe quel endroit. Parce que je suis de ces personnes qui sont introverties. Parce que l’inconnu m’effraie, que mes repères sont ma boussole et qu’en dehors de ma zone de confort ils ne me suivent plus. Et pourtant, j’adore voyager. J’adorerais faire le tour du monde, partir à la découverte de nouveaux lieux et vivre de nouvelles expériences. Mais comment allier cette passion pour la découverte d’ailleurs avec cette peur et ces freins ? C’est une question que je me suis beaucoup posée, avant de finalement prendre mon courage à deux mains et d’oser m’envoler.

J’ai pris l’avion seule pour la toute première fois il y a 4 ans, pour aller à Barcelone en Espagne. Avant le départ et tout au long du trajet, j’ai paniqué. J’avais l’impression que je n’allais jamais arriver à trouver ma porte d’embarquement et trouver la sortie de l’aéroport à l’arrivée. Et finalement, vous savez quoi ? Je n’ai jamais été aussi fière de moi qu’à cet instant. Ce voyage aura été l’occasion de me rendre compte que je pouvais me débrouiller par moi-même. Et ça m’a donné envie de revivre cette expérience. Alors, peut-être pas dans un pays lointain mais plutôt dans un pays limitrophe. Ou en France  Et puis peu importe le pays finalement car je sais que ce voyage ne pourra que me faire grandir davantage et me donner encore plus confiance en moi. Alors bien sûr, je prendrai toujours le soin d’emmener un livre avec moi comme compagnon lorsque je devrais déjeuner au restaurant, ou bien un carnet pour écrire. Parce que je ne suis pas toujours à l’aise dans les endroits bondés et que je préfère avoir quelque chose de rassurant où poser mes yeux si besoin. Je planifierai tout mon voyage à l’avance pour ne pas être prise au dépourvu sur place et me retrouver perdue. Mais grâce à cette première étape que j’ai franchie, je me sens plus que jamais capable de faire ce dont j’ai envie. Et finalement, c’est bien ça le plus important.

2 | Commencer par des destinations proches, puis plus lointaines

A mon avis, toutes les destinations peuvent être découvertes en solo. Mais quand on voyage seule pour la première fois, certaines destinations sont plus faciles que d’autres : l’Espagne, l’Italie, le Portugal, la Grèce, l’Angleterre… J’ai pour ma part commencé par découvrir des endroits près de chez moi et mon département. D’abord des sorties à la journée puis des week-ends entiers. Ça permet de savoir ce que l’on aime et ce que l’on aime moins, et d’apprendre à bien se connaître.

3 | Planifier mais rester flexible

Les plus belles expériences de voyage sont souvent celles qui naissent de la spontanéité et de la flexibilité. Alors on prend le temps de réserver ses billets d’avion et son hôtel en avance, si cela nous rassure. Pour ma part, je réserve tout le temps en passant par iGraal pour avoir du cashback. J’en profite pour le réutiliser dans des sorties sur place (toutes les économies sont bonnes à prendre !). On prend aussi le temps de se renseigner sur le site de l’office de tourisme de la destination et des blogs pour découvrir les activités à faire sur place. En général, je prends un plan papier sur lequel je mets des petites croix sur tous les lieux que je veux visiter et les bonnes adresses à tester. J’enregistre aussi toutes les informations pratiques : horaires d’ouverture, tarifs… Et le Jour-J j’affine mon planning en fonction de ce que j’ai envie de faire, et en fonction de la météo. Ça permet de gagner du temps mais de pouvoir rester flexible une fois sur place.

4 | S’écouter avant de se lancer

S’il y a bien une chose dont je suis sûre, c’est que l’on est notre meilleur alliée. Et ce qui nous bloque ce sont nos peurs, pas toujours fondées ! Alors on prend le temps de s’écouter et de prendre en compte ses envies, on se fait confiance et quand on est prête on se lance. L’idée est de voyager pour soi, pas pour les autres. Et d’y aller étape par étape, en fonction de son rythme et de ses envies. J’ai mis du temps à me décider à partir en voyage seule. Je m’étais fixée une date : mes 20 ans. Un beau challenge pour commencer cette décennie. Parfois, il faut juste se lancer.

5 | Savourer et être fier.e de soi

Une fois sur place, on vit son rêve et on profite ! Peut-être que vous vivrez quelques galères sur le chemin. Mais dites-vous qu’une fois que vous rentrerez chez vous, vous serez fières de vous. Et probablement que vous aurez qu’une hâte… repartir. Ce sont ces expériences où l’on ose élargir notre zone de confort qui nous font le plus grandir et qui nous donnent nos plus beaux souvenirs. Savourez-les !

Êtes-vous déjà partie seule en voyage ? Comment avez-vous trouvé cette expérience ?

Angélina.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ! Vous pouvez aussi me suivre juste ici pour être au courant lorsqu’un article est publié : Facebook – Twitter – Instagram

No comment yet, add your voice below!


Laisser un commentaire