Perou vallée sacrée

Le Pérou est une destination largement plébiscitée par les voyageurs, d’année en année. Et parmi les hots spots incontournables, Cusco et la Vallée Sacrée figurent en haut de la liste. Et pour cause : la ville constitue un héritage exceptionnel de l’histoire précolombienne et de la colonisation espagnole, tandis que la Vallée Sacrée regorge de sites archéologiques et de paysages somptueux.

Cusco, le nombril du monde

Bienvenue dans la capitale Inca, la mythique Cusco. Selon la légende, c’est le premier inca Manco Capac, fils du dieu du soleil Inti, qui avec sa sœur et épouse Mama Ocllo s’y installa en premier. Etablies environ 30 siècles avant JC, différentes cultures ont peuplé la région, avant que les Incas s’en emparent au XIIIe siècle. La ville connut ensuite son âge d’or sous le règne du 9e Inca Pachacutec au XVe siècle; elle était alors la capitale d’un empire immense qui s’étendait sur toutes les Andes. Puis vinrent les Espagnols en 1533, avec Pizarro à leur tête. Afin d’asseoir leur domination, ils firent construire leurs églises sur les lieux Incas importants. La cathédrale qui domine la ville fut ainsi construite avec les pierres de la forteresse de Sacsayhuaman et l’église jésuite fut édifiée sur le site du palais Amarucancha.

Parmi les sites patrimoniaux à ne pas manquer, la place d’Armes et sa cathédrale, le couvent Santo Domingo, construit sur les ruines du légendaire temple du soleil, le monastère Santa Catalina ou encore l’église et le couvent de la Merced. Pour se promener et humer les ambiances, ne manquez pas le marché local ; c’est vrai dans toutes les villes ou villages que vous traversez, c’est ici que vous vous immergez dans le quotidien, les bruits et les senteurs du Pérou. Deux quartiers sont également au menu, San Blas et Santa Ana. En déambulant dans les ruelles perchées sur les hauteurs de la ville, vous fleurez comme un air de méditerranée !

cathedrale place armes cuzco

Autour de Cusco, 4 sites archéologiques majeurs

Avant de pénétrer dans la Vallée Sacrée, vous pouvez découvrir les quatre sites archéologiques majeurs. A 8 km de Cusco, Qenko est un site sacré dont l’utilité n’a toujours pas été découverte. Nécropole ? Lieu de prière ? Elle doit son nom labyrinthe en quechua, aux couloirs creusés dans sa roche. Aux abords proches de la ville, la forteresse de Sacsayhuaman n’a rien perdu de son aura. Là encore, les chercheurs n’ont pas terminé de résoudre l’énigme de sa création. Il semble que cette enceinte ait été créée pour protéger la ville, mais elle abritait des maisons, des chemins, des aqueducs et des granges. Sa plus grande énigme reste malgré tout ses blocs de pierre gigantesques, amenés depuis une carrière à 40 km de là.

Sacsayhuaman Cuzco

Plus loin, la Puka Pukara fut un poste de défense. Elle hébergeait des soldats, et on devine aujourd’hui la place et le réseau de chemins. Enfin, tout proche, Tambo Machay fut un lieu de résidence privilégié de l’Inca, et un lieu de culte voué à l’eau.

La Vallée Sacrée

Enfin ! Vous prenez la route du Machu Picchu, avec une série de haltes pour découvrir l’une des vallées les plus connues au monde. Vous débutez par Pisac, charmant village au marché haut en couleur. Surplombant le village, le site archéologique servait de rempart pour l’entrée sud de la Vallée, et abritait de nombreuses cultures en terrasse.

Marche Pisac

Plus loin, c’est le village et surtout la forteresse de Ollallaytambo qui vous attendent. Egalement fort militaire, elle protégeait l’accès à la Vallée et des cultures agricoles. On aperçoit encore aujourd’hui son temple du soleil, constitué par 6 blocs de pierre de 5 m de hauteur pour 50 tonnes ! Vous poursuivez votre route et tombez nez à nez avec un site pour le moins impressionnant et original, les salinas de Maras. Ces 4000 bassins d’extraction de sel qui font face aux Andes furent crées avant l’arrivée des Incas, qui s’en sont emparés. La mine est encore aujourd’hui en activité.

Salinas de Maras

Non loin de là, la cité Inca de Moray est une autre carte postale de la Vallée. Vous avez devant les yeux le laboratoire agronomique des Incas. En créant cet amphithéâtre de 10 étages, et en jouant sur l’exposition au vent et au soleil, ils purent ainsi recréer 20 microclimats différents et travailler sur des centaines de semence !

Cité de Moray

Vous terminez votre circuit par le village de Chinchero : la route qui mène au village est absolument superbe. Les champs de blé s’étendent à perte de vue, au pied de la Cordillère. Vous croisez des paysans au travail, vous êtes seuls au monde. Plus loin, vous trouvez le train pour Aguas Calientes et le Machu Picchu, mais il s’agit là d’une autre aventure !

*Plus d’infos et photos : http://www.peru-excepcion.com/regions-perou/region-de-cusco.

.

Angélina.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux ! Ca me ferait super plaisir. Vous pouvez aussi me suivre juste ici pour être au courant de chaque nouvel article publié et en apprendre davantage sur moi :

Facebook TwitterInstagramHellocoton